Différencier ses émotions de celles des autres

Mantra : « J’observe mais je n’absorbe pas »

Cynthia Padma

Tu penses être dotée d’un haut potentiel émotionnel (hypersensibilité) ? Tu es hyper-empathique ? Tu peux ressentir les émotions voire la douleur des autres ? Tu te demandes comment faire pour arrêter d’être une éponge ? Rassure toi, tu n’es pas seule, ça m’arrive aussi ainsi qu’à mes clientes en coaching 🙂 et c’est justement le sujet de cet article de blog.

Bonne lecture !


Comment différencier ses propres émotions de celles des autres ?

  • Commence par prendre du temps pour toi SEUL.E : octroie-toi des moments de solitude afin d’y voir plus clair. Personnellement, dans mes moments de solitude je fais du journaling. Je m’auto-pose des questions concernant la situation qui me préoccupe et je formule mes réponses.

    Exemple : il y a des moments dans ma vie d’hypersensible où je ressens de la tristesse ou de la mélancolie et il me faut plusieurs heures voire journées pour identifier que c’est parce qu’une personne de mon entourage n’est pas bien.

  • Utilise ton corps comme boussole : ce qui revient le plus souvent chez les hypersensibles ceux sont les tensions ressenties au niveau du plexus solaire (dans le haut du ventre). En énergétique, le chakra du plexus solaire est associé à l’intuition, face à une situation ou une personne. Il y a plus ou moins deux possibilités :

    – Tu peux ressentir cette partie de ton corps en train de s’ouvrir avec cette sensation d’avoir des papillons dans le ventre = ton corps te donner le feu vert pour aller dans cette direction.

    – Tu peux ressentir cette partie de ton corps en train de se fermer avec cette sensation d’avoir le ventre noué = ton corps te recommande d’être prudent voir de te protéger.

    Exemple : il m’ai parfois difficile d’observer que je passe d’une bonne humeur à une colère en 2 secondes parce que la personne en face de moi s’énerve d’un coup.

* Quand l’émotion arrive de façon soudaine : c’est souvent due à l’absorption d’une émotion qui n’est pas la tienne.

Exemple : si tu arrives dans une pièce et que tu es heureuse et que d’un coup tes émotions changent, c’est qu’il y a une raison : tu éponges.

Ma solution : dans ce cas-là je visualise une bulle de protection de couleur blanche et je me répète le mantra suivant “j’observe mais je n’absorbe pas”.


  • Prends conscience de ta sensation et questionne-la :
    – Est-elle vraiment à moi ?
    – A quoi j’ai pensé ?
    – Comment vont les gens autour de moi ?


Prends du recul : je t’invite à te visualiser à l’extérieur de la situation. Parce que même si nous sommes dotées très souvent d’une hyper-empathie, cela ne nous donne pas la vérité absolue. Même si nous nous mettons facilement à la place des autres, il est important de prendre conscience que nous ne sommes pas à la place de la personne.



Fais toi des listes/tableaux où tu classes ce qui est bon ou mauvais pour toi : personnes, lieux, activités et bâtis ta vie sur ces données, tout en restant ouverte à la nouveauté.

Exemple : j’ai fais cet exercice il y a 3 ans et cela m’a permis de faire un énorme tri dans mes habitudes quotidiennes et relationnelles et de me construire une vie plus alignée et respectueuse de mes valeurs et émotions. Aujourd’hui j’expérimente cela intuitivement. Quand je suis face à une nouveauté, je teste puis je m’octroie un moment de solitude pour résumer si cette situation me convient ou non, et surtout pourquoi (on en revient à la prise de conscience de la sensation).


  • Relâche le syndrome du sauveur : si tu te sens responsable des autres, comme si tu devais recevoir et gérer leurs émotions et que tu cherches à tout faire pour qu’ils aillent mieux, tu es touchée par le syndrome du sauveur et dans ce cas-là je t’invite à fixer et respecter TES limites.


J’espère que cet article t’aiderai à différencier tes émotions de celles des autres et te permettra de reprendre le pouvoir de ta vie. Si tu souhaites poser une question, sens toi libre de le faire en me contactant directement ici.

Avec Amour et Lumière,

Cynthia Padma

3 réflexions sur “Différencier ses émotions de celles des autres”

  1. My brother recommended I may like this web site. He was entirely right.

    This submit truly made my day. You cann’t imagine simply how much time I had spent for this information! Thank
    you!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut